ActuNFT

NFT et Blockchain : quel impact sur l’environnement et l’écologie ?

0
Conséquences ecologiques (1)

Depuis quelques années, les critiques s’abattent sur les projets NFT et la blockchain, au sujet de leur grande  quantité d’énergie consommée. Cela étant, l’épineuse question de  l’impact environnemental se pose avec acuité. Point n’est besoin de rappeler que les NFT se basent sur la technologie blockchain qui nécessite l’utilisation des ordinateurs très puissants. Les NFT sont-ils monstrueux pour l’environnement ? 

Quel est le potentiel désastre écologique des NFT et Blockchain ? 

En effet, toute l’industrie de la crypto monnaie fait face à un réel défi environnemental, et les NFT ne sont pas en reste. Commençons par dire que les jetons non fongibles utilisent le système blockchain, qui se base sur la Proof of work pour valider les transactions. Autrement dit, es ordinateurs du réseau ont besoin d’une grande puissance de calcul, qui consomme une énorme quantité d’énergie. Par conséquent, les émissions des gaz à effet de serre impacteront sur l’environnement. Dans ce cas, les NFT produiront des conséquences néfastes sur l’environnement, car ils participent à la validation des transactions sur la chaîne des blocs.  

Quelle est l’empreinte carbone des NFT ? 

A vrai dire, il est difficile de déterminer le niveau de désastre écologique des NFT. L’on retient juste que l’empreinte carbone des NFT affecte négativement la couche d’ozone. Quelle est donc la consommation énergétique des Non Fungible Tokens (NFT) ? Si l’on s’en tient à certains calculs, un seul NFT consommerait 340 kWh. Ce qui équivaut à la consommation d’électricité mensuelle d’un ménage en Europe. Plus encore, il est susceptible d’émettre 211 kg de gaz carbonique. Par ailleurs, force est de constater que l’écosystème du Bitcoin enregistre une consommation énergétique de 127 TWh.  

Comment rendre les NFT plus respectueux de l’environnement ? 

De nos jours, il existe moult possibilités pour détenir des NFT écologiques. En premier lieu, les mineurs ont adopté des sources d’énergie renouvelables au sein de la cryptosphère. Deuxièmement, il est possible de modifier la technologie NFT sous-jacente en utilisant le système de preuve de participation. Cela permet d’économiser l’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre des jetons non fongibles. Autre astuce, les transactions peuvent être traitées par lots en dehors de la blockchain. Par la suite, le mineur pourra effectuer une grande transaction sur la chaîne des blocs. 

Conclusion 

Si vous êtes intéressé par les NFT, vous devez vous devriez vous intéresser à son impact environnemental. Vous gagnerez dans ce cas à faire des recherches pour trouver des projets NFT moins énergivores. Cela dit, il est vivement conseillé de choisir une blockchain de preuve de participation. Il n’en demeure pas moins qu’un flou artistique existe dans le domaine de la crypto monnaie et de la finance décentralisée. D’ailleurs, les crypto-actifs sont incontournables à l’achat des NFT. A ce sujet, les plateformes NFT doivent être transparentes lors du calcul de l’empreinte carbone.   

 

 

 

Qu’est-ce qu’une White List NFT ?

Previous article

Qu’est-ce qu’une DAO (Decentralized Autonomous Organization) ?

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actu