ActuNFTNFT Art

Les NFTS et la musique : le duo gagnant

0
NFT MUSIQUE 3

Le monde des labels musicaux et des maisons de disques est reconnu pour sa créativité et les possibilités qui sont offertes aux artistes. En effet, lorsqu’un artiste signe avec une maison de disques, le succès est quasi-assuré. Mais que c’est difficile et élitiste ! Cela fait de très nombreuses années que ces grandes majors dictent les tendances musicales et les façons de fonctionner avec les artistes. Depuis quelques années, ce monopole est de plus en plus remis en question.  Alors la Blockchain et les NFTs arrivent à point.  Nous allons étudier les nouveautés du domaine.

Les plateformes musicales

Découvrons les plateformes NFTs dédiés à la musique. 

  • Royal a été créé par Dj Ross et Dj Justin Blau.  Après avoir levée des fonds, ils ont lancé la version Beta de la plateforme. Il est donc possible d’acheter un pourcentage d’une musique par le biais d’un jeton et ensuite les acheteurs pourront toucher des royalties. Le premier artiste a collaboré est « NAS », un rappeur américain. Le but est de pouvoir connecter les fans et les artistes et que chacun puisse y trouver un intérêt.
  • Pianity est une plateforme française créé par plusieurs passionnées de Blockchain et de musique et lancée en juillet 2021.La plateforme permet de transformer les créations musicales en NFTs et ensuite de les vendre. L’avantage est que vous n’avez pas besoin de vous y connaître en cryptomonnaies, en wallet ! Avec une simple carte bancaire vous pouvez vous procurer un NFT. 

Les plateformes plus classiques telles que OpenSea ou Foundation proposent aussi la vente de NFTs musicaux. 

Les metaverses sont des lieux propices à l’échange et l’exposition de NFTs musicaux. Vous pouvez acheter des parcelles et y construire des salles de concerts voire prévoir des concerts et des events. 

Le métaverse Pixelynx a décidé de crééer un monde ou la musique, le gaming et les NFTs feraient bon ménage. 

nft musique 2

Les Nfts musicaux connus

Partout dans le monde, des artistes et autres créateurs n’ont pas hésité à lancer leurs collections de NFTs. 

  • The Weeknd : il a vendu aux enchères une collection de 8 NFTs appelé « Acephalous » créé par le studio Strangeloop. Ils ont été vendus sur la plateforme Nifty Gateway. La vente a rapporté presque 2 millions de dollars.
  • La chanteuse américaine Grim’s a créé une série de 10 pièces NFTs « The War nymph » autour de son nouvel album. La vente lui a rapporté 6 millions de dollars. La pièce qui a eu le plus grans succès est « The Death of the Old » qui montre un zoom sur une croix dans un paysage désertique avec des chérubins qui voltigent un peu partout. 
  • Aphex Twin a créé un seul NFT disponible en un unique exemplaire. Il a travaillé avec le studio Weirdcore. Cela représente un visage graphique au contour bleu et sur un fond noir. La vente a rapporté 128 000 dollars. Il a indiqué que cet argent lui servirait à faire une donation pour des projets de permacultures et à la plantation d’arbre. 
  • On retrouve aussi les NFT du rappeur Booba que nous vous avions présenté ici.

Effet de mode ? 

Nous pouvons nous demander, légitimement, si cela est un simple effet de mode et si le soufflet retombera d’ici quelques temps. En effet, certains artistes ne soutiennent pas les NFTs et encore moins pour le secteur de la musique. Que pensez de ce qu’a fait Elon Musk avec la création de son NFT musical qu’il n’a finalement pas publié. 

nft musique 1

Son idée a beaucoup fait parler d’elle mais sa rétractation a semé le doute, mais quel coup de pub !

Kanye West critique fermement les NFTs musicaux indiquant qu’il réalise de la musique pour avoir une prise dans la réalité. 

Est-ce la peur du changement ? De quelque chose qui les dépasse ? Avant on possédait un cd d’un artiste. La reconnaissance passait par l’acte d’achat et éventuellement l’achat de goodies ou de places de concerts mais avec le NFTs, le « fan » possèdera une œuvre qui aura une valeur qui pourra augmenter ou baisser en fonction du succès de l’artiste. La donne change donc ! La frontière entre l’artiste et le fan s’amenuise afin d’effacer ce côté un peu divin et inaccessible de l’artiste. Un vaste débat philosophique se pose donc !

Enfin l’argent récolté est-il vraiment mérité ? En effet, les sommes que nous avons vu précédemment sont assez surréalistes. Ne faudrait-il pas réglementé cela afin que les artistes soient mieux payés pour certains mais éviter que d’autres en tirent un monopole trop grand ? 

nft musique

Conclusion :

La musique et les NFTs étaient donc fait pour s’entendre. Tous les ingrédients sont présents pour donner à la production musical un nouvel élan. Les artistes pourront créer les œuvres qu’ils souhaitent et s’affranchir de devoir signer des contrats avec des majors soumises aux différentes modes. Reste à savoir si tous les artistes prendront cette route ou non. Quelles régulations vont venir s’imposer ?  Le chemin pour démocratiser ce courant est encore long mais si tout fonctionne alors nous aurons vécu une révolution majeure dans l’industrie de la musique. 

Les NFTs Marvel : quels sont-ils ?

Previous article

Crypto.com NFT, qu’est-ce que c’est ? 

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

More in Actu